WABDaB
 
 

A propos de la BaDOAO / WABDaB

Bienvenue
Liste de contrôle et noms utilisés
Recherche d’informations sur une espèce ou une région
Saisie de données
Contrôle de qualité
Statistiques personnelles disponibles pour utilisateurs inviduels
Utilisation des données ; espèces sensibles
Déclaration sur l’intimité et contacts avec l’administrateur de la base de données et le concepteur / webmestre    

Nous remercions Nik Borrow pour l'utilisation de son dessin du Bucorve d'Abyssinie dans le logo de la WABDaB.

Bienvenue

Bienvenue dans la Base de Données sur les Oiseaux de l'Afrique de L'Ouest, la BaDOAO -WABDaB en anglais-, un effort désintéressé en vue de faire progresser les connaissances sur les oiseaux ainsi que leur conservation dans l'Afrique de l'Ouest.  En ce moment la base de données accepte des observations et des images d'oiseaux faites au Niger, au Tchad ou au Burkina Faso.

La BaDOOA ou WABDaB consiste en observations sur les espèces d’oiseaux avec la date correspondante, le nom du lieu géographique et les coordonnées décimales. La soumission de données sur les nombres d’oiseaux par espèce et sur les signes de reproduction est particulièrement encouragée. Des informations sur TOUTES les espèces, où que ce soit dans ces trois pays, sont bienvenues. Souvent, on sait peu de choses sur des espèces même très communes, et leur répartition peut évoluer avec le temps sous l’influence, par exemple, de processus naturels, de modifications dans l’occupation des terres et de changements climatiques.  

Le site est bilingue: cliquer sur le drapeau à droit à tout moment pour changer de l'anglais au français ou vice versa.

Liste de contrôle et noms utilisés

A côté du drapeau à droit on peut sélectionner le pays d'intérêt ou bien toute la région de l'Afrique de l'Ouest, c'est à dire l'ensemble de tous les pay inclus en ce moment.  Une liste de contrôle des espèces actuellement reconnues pour le pays sélectionné ou pour la région peut être trouvée par l’option « Liste de contrôle .. » dans le menu à gauche. La BaDOAO utilise les noms et la taxonomie employés dans « Birds of Western Africa » (2ème édition 2014) de Borrow et Demey. Heureusement cette deuxième édtion anglaise contient aussi les noms des oiseaux en français.  Des synonymes sont également acceptés pour un petit nombre d'espèces seulement.

A noter que dans la liste de contrôles dans la BaDOAO il y a un certain nombre de 'paires' d’espèces qui ont été séparées assez récemment et dont deux ou trois taxa sont présents dans l'Afrique de l'Ouest : Milvus migrans/parasitus/aegyptius, Circaetus gallicus/beaudouini/pectoralis, Aquila heliaca/adalberti, Otus scops/senegalensis, Bubo africanus/cinerascens, Cecropsis daurica/domicella, Ptyonoprogne fuligula/obsoleta, Anthus richardi/cinnamomeus, Anthus similis/nyassae, Saxicola torquatus/rubicola, Oenanthe pleschanka/cypriaca, Acrocephalus scirpaceus/baeticatus, Iduna pallida/opaca, Eremomela pusilla/canescens, Phylloscopus collybita/ibericus, Sylvia cantillans/subalpina, Ficedula hypoleuca (incl. speculigera), Zosterops senegalensis/stenocricotus, Lanius isabellinus/ phoenicuroides, Prionops caniceps/rufiventris, Dicrurus adsimilis/modestus.  Lister les espèces sans les avoir distinguées a pour avantage la prise en compte d’observations pour lesquelles on ne sait pas précisément lequel des deux taxa est concerné. Par suite les observateurs peuvent soumettre des observations non-spécifiées pour ces paires d'espèces.  En conséquence, le nombre d’entrées dans la liste de contrôle concernée doit être réduit par le nombre de cettes paires d'espèces pour obtenir le nombre d’espèces reconnues pour le pays ou pour l'Afrique de l'Ouest. 

Trouver une information sur une espèce ou une région

Vous pouvez chercher une information sur une espèce particulière en utilisant les liens « Espèces », « Carte de répartition » et « Observations ». Tapez au moins quatre lettres du nom de l’espèce, en minuscules ou majuscules, cela n’a pas d’importance. Une liste apparaîtra avec les espèces correspondantes, à partir de laquelle vous pouvez sélectionner l’espèce qui vous intéresse. Si vous n’êtes pas certain du nom utilisé, par exemple Aigrette à bec jaune ou Aigrette intermédiaire, tapez les quatre premières lettres de la deuxième partie du nom, dans ce cas Aigrette. Vous verrez vite que le nom préféré dans la WABDaB est Aigrette intermédiaire.
     Le lien « Espèces » mène à une carte globale de répartition, une liste des observations, et une présentation de toutes les images de l'espèce sélectionnée.  On peut classer les observations en cliquant sur l'en-tête de la colonne préférée.  P.e. pour des espèces migratrices on peut cliquer sur 'Date' pour vite voir quand elles arrivent et quand elles partent.
     Dans les « cartes de répartition », des cartes de présence et de reproduction sont données pour l’année entière et pour les périodes Déc.-Fév., Mars-Mai, Juin-Août et Sep.-Nov.
     Un lien vers « Observations » apporte tous les détails de toutes les observations individuelles sur l’espèce concernée. Cliquer sur le symbole « i » à la fin d’une observation pour obtenir plus d'informations, dont une carte indiquants le lieu d'observation, sur laquelle on peut zoomer.

Vous pouvez chercher des informations sur un site ou une région particulière en utilisant le lien « Localisations». A nouveau, taper au moins quatre lettres du nom de lieu qui vous intéresse puis sélectionner dans la liste qui apparaîtra. Soumettez, et cliquez une fois sur le marqueur de zone qui apparaîtra. Le nombre d’observations et le nombre d’espèces observées sur le site apparaîtront, avec des liens pour des informations plus détaillées. A noter que les liens pour des informations plus détaillées ouvrent un nouvel onglet dans votre navigateur. Revenir à l’onglet précédent pour continuer à vous renseigner sur toutes les localisations qui vous intéressent. 

Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur le lien « Parcourir tout sites sur une carte ». Ce lien ne marche pas toujours au premier clic : ne vous découragez pas, il suffit de recommencer. Une carte Google Earth apparaîtra. C’est plus rapide si vous commencez par faire glisser la zone qui vous intéresse vers le centre de la carte avant de la zoomer. Zoomez jusqu’au niveau 9 pour que les marqueurs des sites existants apparaissent (cela peut prendre un petit peu de temps). Le code couleur pour les marqueurs est expliqué au bas de l’écran, juste en dehors de la vue normale. Le rouge signifie plus de100 observations pour ce lieu. A nouveau, cliquez sur le marqueur pour obtenir des informations sur l’espèce observée et sur les observations individuelles. Un nouvel onglet s'ouvrira dans votre navigateur.

Pour obtenir des renseignements sur les observations réalisées et les espèces observées sur un bloc d'un demi-degré specifique (territoire carrée  d'un demi-degré de coté), cliquez sur la carte des blocs à droite sur la page de démarrage.   Sur la carte élargie cliquez sur le bloc d'intérêt.

Saisie de données

La saisie de données dans WABDaB est très simple et directe, du moins nous aimons à le penser. Merci de nous le dire si ce n’est pas le cas ! Si vous avez déjà entré vos observations dans, par exemple, Excel, merci de contacter le gestionnaire de WABDaB. Toute donnée entrée dans WABDaB peut ensuite être exportée dans un fichier Excel pour vos propres besoins ultérieurs.

Vous devez d’abord vous enregistrer comme utilisateur et donner votre mot de passe personnel via le menu « Options personnelles » à gauche de l’écran WABDaB. Une fois que vous l’aurez fait, vous pourrez vous connecter, après quoi vous accéderez au menu entier sous les « Options personnelles ». Pour soumettre des observations, sélectionner l’option correspondante dans le menu. L’information suivante est alors requise de votre part :  

- Sélectionner une date du calendrier affiché ou taper la date sous la forme aaaa-mm-jj.

- Sélectionner ou définir une localisation en tapant au moins les quatre premières lettres puis choisir dans la liste affichée. Si le lieu qui vous intéresse n’est pas dans la liste affichée, ou si vous n’en êtes pas certain, cliquez sur « Définir un nouveau site / Choisir un site existant sur une carte ». La carte Google Earth n’apparaît pas toujours au premier clic, si c’est le cas il suffit d’essayer à nouveau. Ou encore, le plus rapide est de commencer par faire glisser la zone d’intérêt vers le centre de la carte avant de zoomer à l’intérieur. Zoomer jusqu’au niveau 9 pour que les marqueurs des sites actuels apparaissent (cela peut prendre un petit peu de temps).

Si vous êtes tout à fait certain que votre Site est nouveau, et si vous en avez les coordonnées, vous pouvez aussi taper ou copier nom et coordonnées dans les champs en haut de la carte. Les coordonnées doivent être décimales : degrés suivis du point des décimales et au moins deux décimales.  Pour convertir vos coordonnées hexagésimales en coordonnées décimales, vous pouvez utiliser le fichier Excel accessible par le menu Documentation. 

Ajouter un nom de lieu est fortement encouragé pour les besoins d’information et de contrôle, mais pas obligatoire: il y a au Niger des régions très vastes avec très peu de sites dénommés et une localisation comme « Aïr » ou « Ténéré » est d’une utilité limitée.  A noter que un nom de lieu ne peut être associé qu'avec une seul paire de coordonnées (latitude et longtitude), et une pair de coordonnées avec un seul nom de lieu (ou sans nom).

Il y a un choix délicat entre utiliser un site existant (l’information devient moins fragmentée) et en créer un nouveau (la localisation correspondante ne sera pas perdue). Servez-vous de votre propre jugement ou interroger le gestionnaire de site ou le webmestre. Des informations plus détaillées sur le lieu peuvent aussi être copiées dans le champ des Remarques de l’observation correspondant, par ex. « présent au pied des falaises”.

Bien que nous préférons des coordonnées plus précises, vous pouvez soumettre des données recoltées à l’échelle d’un bloc d’un demi-degré carré, par example en roulant.  Un bloc d'un demi-degré carré est un territoire carré d'un demi degré de coté en latitude et en longtitude.  Tous les noms des carrés d’un demi-degré commencent avec ‘block’.  Elles prennent leurs noms des feuilles de la carte 1:200.000, qui couvrent chacun un carré d’un degré entier.  On ajoute NO, NE, SE ou SO pour le bloc demi-degré pertinent (nord-ouest, nord-est, sud-est, sud-ouest).  Ceci est suivi en parenthèses par le nom d’une ville ou d’une autre entité géographique dans le bloc pertinent.  P.e. "block Niamey NE (Baleyara)". 
     Un dizaine de feuilles lelong de la frontière de la Republique du Niger couvrent plus d'un degré carré et ainsi cinque ou six bloc d'un demi-degré.  Dans ces cas-ci les deux blocs au centre s'appèlent CE (centre-est) et CO (centre-ouest). Par example, la feuille de Gotheye couvre 1.5x1 degré et incluit le ‘block Gotheye CE (Torodi)’ et le ‘block Gotheye CO (Bolsi)’.  Voyez aussi l'index des feuilles de 1:200.000.
     Seulement les blocs qui couvrent le Parc international du W ne suivent pas cette convention.  Ils s'appèlent 'Parc international du W, block Tapoa', 'Parc international du W, parti est, block Boumba' et 'Parc international du W, point sud, block Point Triple'.  Cette exception s'explique par l'importance d'indiquer l'origine de certaines données dans le Parc international du W.  En effet tous le noms de localisations au Parc commencent avec 'Parc international du W'.

Les coordonnées des blocs d’une demi-degré carré sont toujours les coordonnées du point central du bloc, finissant en .25 ou .75 pour la latitude et pour la  longitude.  Pour le "block Niamey NE (Baleyara)" par exemple, les coordonnées centrales sont le 13.75 N et 2.75 E.  Le nom d’un bloc et ses coordonnées centrales ne sont à utiliser que par manque de coordonnées plus détaillées.  Dans le cas du "block Niamey NE (Baleyara)", on peut les utiliser pour des observations non-précisées faites entre 13.50 et 14.00 N et 2.50 et 3.00 E.

Il est aussi possible d’entrer des observations faites le long d’une section de route.  Cette section est obligatoirement dans un seul bloc.  Il y a deux possibilités:
- prenez les coordonnées du point milieu de la section de la route dans ce bloc, donnez-leur le nom 'route A-B road, block Y ZZ', et attachez vos observations
- attachez vos observations au bloc pertinent d’un demi-degré et ses coordonnées centrales; vous avez la possibilité d’ajouter ‘route A-B’ dans le champ Remarques.

-Entrer l’information sur les observations pour la date et le lieu sélectionné. Pour l’espèce, taper au moins quatre lettres de la première ou seconde partie du nom et sélectionner dans le menu qui apparaît.  

Ajouter le nombre d’individus observés, si vous l’avez relevé. Il peut s’agir d’un nombre simple (de préférence) ou d’une fourchette ou encore d'une expression, de préférence brève. Des informations complémentaires peuvent être inscrites dans le champ des Remarques.

Sous Reproduction, sélectionner “Oui” seulement si vous avez observé le transport de matériaux pour le nid, la construction d’un nid, des œufs, des jeunes au nid ou des jeunes dont il est clair que l’envol est tout à fait récent. Si la preuve n’est pas observée mais qu'il y a des signes que la reproduction locale est possible, sélectionner ‘ ?’. Pour un certain nombre d’espèces, se tenir au nid ou apporter de la nourriture n’est pas une preuve de reproduction. Pour d’autres, c’est la preuve de la reproduction pour ce lieu mais pas pour ce mois. Ajoutez des détails dans le champ des Remarques sur tout signe dont vous pensez qu’il prouve, ou pourrait prouver, la reproduction.

Dans le champ des Remarques, vous pouvez aussi entrer d’autres informations potentiellement intéressantes, par ex. type d'observation (seulement entendu, tué sur la route, etc.), comportement, nourriture, habitat ou le fait que les oiseaux soient pourchassés. Nous ne voulons pas vous imposer une charge excessive, mais en cas de doute ajoutez le maximum d’informations: nous vous en serons toujours reconnaissants !

Dans le champ Source, veuillez entrer la source si une observation n’a pas été faite par vous ou si vous l’extrayez de la littérature. Autrement, laissez en blanc. Votre propre nom, comme déclaré en vous enregistrant, est automatiquement ajouté à chaque observation que vous avez entrée.

Si vous préférez que certaines observations n’entrent pas dans le domaine public, sélectionner la boite ‘Ces observations doivent rester privée’.  Si vous sélectionnez cette boite, toutes les observations dans le tableau au dessus seront 'privées'.  On vous conseille alors de soumettre séparément ces observations privées.  Voyez aussi le paragraphe sur 'espèces sensibles' ci-dessous. 

Après avoir entré dix observations pour cette date et ce lieu, ou bien quand vous n’avez plus d’observations à entrer, cliquez sur « Soumettre ».

Si votre accès Internet est un facteur limitant, vous pouvez aussi charger vos observations dans un fichier CSV délimité par des virgules. Vous ne pouvez le faire que pour une seule localisation par fichier et après avoir sélectionné ou défini cette localisation dans le BaDOAO. Cliquez sur « Soumettre observations avec un fichier CSV » pour plus d’instructions.

Si vous avez des observations venantes de localisations multiples, prêtes à être soumises dans un fichier Excel ou CSV unique, veuillez contacter le gestionnaire ou le webmestre de la BaDOAO: ils vous aideront à téléverser vos fichiers.

-Les données entrées dans la WABDaB sont immédiatement incluses dans toutes les cartes de répartition de l’espèce ou listes d’observations appelées. La carte générale des blocs avec au moins une observation est mise à jour toutes les 24 heures

Contrôle de qualité

Après la saisie des données, elles sont contrôlées par le gestionnaire de la WABDaB ou le webmestre. Il est possible qu’il vous soit demandé de fournir plus d’informations sur les observations qui concernent :

La procédure est standard et indépendante du niveau d’expertise de la personne soumettant l’observation.     

Statistiques personnelles disponibles pour des utilisateurs individuels

Une fois enregistré, vous trouverez dans le menu, à gauche, l’option « Mes statistiques ». Sont inclus :

 

Seule la personne entrant les données est créditée des observations concernées. Si il ou elle indique dans le champ Source que les observations sont d’une source différente (collègue ou littérature), les espèces concernées ne sont pas incluses dans les statistiques personnelles.

Les observations sont souvent faites par plus d’une personne. Les autres observateurs peuvent revendiquer le statut de co-observateur pour garantir que leurs statistiques personnelles incluent toutes les espèces qu’ils ont observées. Le statut de co-observateur peut être enregistré en appelant les observations des espèces concernées via Ressources, Observations. Cliquez sur l’icône d’information « i » à la fin de l’observation concernée, puis sur le lien d’enregistrement du statut de co-observateur.  

Utilisation des données ; espèces sensibles

L’information incluse dans la WABDaB n'est à utiliser que sous les conditions d’utilisation suivantes:  

  1. Vous pouvez toujours exporter, et utiliser librement, les observations que vous avez-vous-même entrées. Quand vous exportez vos observations, les coordonnées du lieu de chaque observation sont incluses.
  2. Les observations exportées que vous n’avez pas vous-même saisies ne comporteront pas les coordonnées.
  3. Pour un nombre limité d’espèces susceptibles d’être persécutées, il y a des limites à la disponibilité des détails des observations.  Pour le Vautour charognard, Vautour percnoptère, Gyps africain, Vautour de Rüppell, Vautour oricou, Vautour à tête blanche, Aigle royal, Aigle de Verraux, Faucon pèlerin, Faucon lanier, Grue couronnée, Outarde arabe, Outarde de Denham et Outarde nubienne, il n'y a qu'une carte de répartition générale, sans indications de nidifications et avec des symbols de présence d'une seule taille, indépendent des nombres d'observations dans les blocs.  Les observations individuelles, les cartes de nidification et les détails de nidification ne sont disponibles qu’après une demande spéciale, et à des individus et des organisations fidèles.
  4. Toute personne utilisant pour un motif quelconque une information provenant de la WABDaB est requise de le porter à la connaissance de la « Base de données sur les Oiseaux de l'Afrique de l'Ouest», www.wabdab.org ».
  5.  Toute personne écrivant un article scientifique ou de vulgarisation fondé sur des données dont 10% ou plus proviennent d’un seul utilisateur de WABDaB, est prié de proposer à cet utilisateur de le co-signer par l’intermédiaire du gestionnaire de la WABDaB ou du webmestre.  
  6. Quiconque souhaite utiliser les données de la WABDaB dans un but commercial doit prendre contact avec le gestionnaire de la WABDaB ou le webmestre afin qu’une contribution appropriée puisse être convenue. De telles contributions seront exclusivement employées pour améliorer les connaissances et la conservation des oiseaux et de leurs habitats aux pays inclus dans la WABDaB. Leur versement et emploi seront justifiés publiquement.
  7. Pour l'utilisation d'images montrées dans la WABDaB, il faut la permission du propriétaire du droit d'auteur (par le gestionnaire ou le webmestre).
  8. Toute information incluse dans la WABDaB est correcte pour autant que l’on puisse s’en assurer. Cependant, nous ne pouvons pas être tenus pour responsables d’inexactitudes qui pourraient apparaître.

Confidentialité et contacts avec le gestionnaire de base de données et le concepteur/webmestre

Aucune information concernant les utilisateurs enregistrés ne sera communiquée à des tiers. Si quelqu’un nous sollicite avec une requête de l’un des utilisateurs de la WABDaB, cette requête sera transférée à l’utilisateur concerné pour décision sur la suite à donner.

Meilleurs voeux pour vos observations d’oiseaux au Niger, au Tchad et au Burkina Faso!

Joost Brouwer et Ulf Liedén

avec nos remerciements à Nils Robin pour sa traduction de la version originale

Joost Brouwer
gestionnaire de la BaDOAO / WABDAB
Bennekom, Pays Bas
Contact

Ulf Liedén
designer, programmeur et webmestre
Wiesbaden, Allemagne
Contact

Redigé: 2018-03-26 [ULi]